Techniques d’enregistrement binauraux

Stéréo et binaural

Encore aujourd’hui, le terme « binaural » est malheureusement toujours synonyme de stéréo.

En générale, les enregistrements stéréo sont mixés uniquement par des systèmes de haut-parleurs lors de l’écoute. Les particularités de la localisation sonore humaine, telles que la forme de la tête ou de l’oreille, sont ignorées. Les réponses fréquentielles eux-mêmes sont formés par l’oreille lorsque c‘est la façon naturelle d’entendre quand la diffusion se fait par des haut-parleurs.

Les enregistrements binauraux sont des enregistrements stéréo avec une technologie d’enregistrement spéciale. Ils ne sont généralement reproduits correctement qu’avec des casques. Les enregistrements binauraux, qui remplacent les signaux auditifs naturels bloqués par des coques des écouteurs , sont la meilleure solution technique pour reproduire une impression auditive spatiale réaliste.

Approcher l’idéal – Binaural

La technique de l’enregistrement du son entrant dans les oreilles, et de sa restitution, est approchée par des techniques « binaurales ». L’enregistrement peut employer une tête factice, ou même un torse, d’une précision variable, ou la tête du ingénieur du son. Lui, il peut se déplacer pendant l’enregistrement, mais les têtes factices sont généralement stationnaires. L’auditeur utilise des casques ordinaires.

Un réalisme remarquable peut être atteint de cette façon, mais il est limité par la restriction des mouvements de la tête, l’effet d’encastrement des écouteurs et les limitations des différences entre les effets sonores générés par la configuration d’enregistrement et le propre corps de l’auditeur.

Techniques d’enregistrement binaural

Les installations de microphones décrites ici sont basées sur l’idée des enregistrements relatifs à la tête. Ils peuvent être mis en œuvre de manière optimale (théoriquement) grâce aux enregistrements de la tête factice.

Les enregistrements d’une tête factice peut avoir un son fascinant. Malheureusement, il ne peut être reproduits correctement qu’avec des casques.Jecklin_Disk pour enregistrement stéréo

Avec les techniques d’enregistrement suivantes, l’idée de base de la tête factice a été appliquée aux montages à deux microphones, dont le signal stéréo est parfaitement adapté à la reproduction des haut-parleurs.

Le signal stéréo contient, selon l’angle, des différences de niveau interaurales et des différences de temps interaurales et éventuellement aussi des différences de réponse fréquentielle entre les canaux.

Avec ces méthodes d’enregistrement, la représentation correcte de la source sonore et la spatialité ainsi que la préproduction neutre est primordiale. Ces méthodes sont utilisées quand on préfère le naturel d’un spectacle d’une séquence musicale trop claire et une image sonore artificiellement maculée.

Lors de l’enregistrement, les signaux de sortie des deux microphones doivent impérativement avoir le même niveaux sonore. Les différences de volume ne doivent pas être compensées sur la console de mixage pendant l’enregistrement. Il est nécessaire de décaler et de tordre la configuration des microphones devant la source sonore jusqu’ à ce que la représentation et la balance de niveau soient correctes.

Sans tête factice

Pour la méthode d’enregistrement binaural la plus simple, vous avez besoin de deux microphones qui s’éloignent latéralement l’un de l’autre et ont une distance d’environ 17 cm à 36 cm entre eux. Populaire sont 17.5 cm, qui se rapprochent de la position des canaux auditifs (canaux auriculaires) d’une personne moyenne. Un séparateur insonorisant ou réfléchissant, tel qu’un ballon de foot ou une plaque métallique, est placé entre les microphones pour simuler une tête. Un modèle connu de cet arrangement est le disque de Jecklin OSS, un disque absorbant de 35 cm de diamètre entre deux microphones omnidirectionnels espacés de 36 cm. Les microphones sont légèrement tournés vers l’extérieur.

Enregistrements binaurales à la tête factice

La première tête artificielle stéréo avec une reproduction des canaux auditifs humains a été construite en 1933. Les techniques les plus élaboréTête factice Neumann KU100es sont des reproductions exactes de la tête humaine avec une tête artificielle. Un appareil d’enregistrement binaural typique est équipé de deux microphones à condensateur omnidirectionnel placés dans le conduit auditif de la tête artificielle.

Les têtes artificielles KU-81 et KU-100 de Neumann ont été longtemps les microphones binauraux les plus utilisés.

Le Système Kemar (nom enregistré: KEMAR) est une autre alternative.

Le système le plus complexe et le HMS de Head Acoustics situé à Herzogenrath près d’Aix-la-Chapelle en Allemagne est équipé d’un réglage automatique de la réponse fréquentielleimage HEAD acoustics et offre une meilleure impression panoramique. Il est principalement utilisé dans la technique de mesure acoustique.

Au début de cet méthode d’enregistrement, toutes les têtes artificielles étaient égalisées en champ libre. (Les mesures en champ libre s’effectuent sans surfaces de délimitation acoustiques réfléchissantes. Ces conditions sont obtenues avec une bonne approximation dans une salle sourde.) Au début des années 1980, l’Institut für Rundfunktechnik et Neumann ont fait évoluer le KU80 en KU81, dont la différence principale était l’égalisation des microphones. Le KU80 n’était pas adapté à la reproduction des enregistrements de la tête factice par haut-parleurs, ce qui remettait en question la correction de champ libre utilisée à l’époque. Un autre facteur limitant était la reproduction du conduit auditif, qui mesurait encore 25 mm de long au KU 80 et avait un diamètre de 6 mm. Avec le KU 81, ce canal a été réduit à une longueur de seulement 4mm, ce qui a eu une grande influence sur la meilleure reproduction par haut-parleurs.

source: wikipedia https://de.wikipedia.org/w/index.php?lang=de&title=Datei%3AFrequenzgangDruckempf%C3%A4nger.svg

Autres systèmes de microphones binauraux

Il existe également d’autres solutions, comme les écouteurs avec microphone, qui fonctionnent de la même manière.

Ces « bouchons d’oreille avec microphone » ressemblent à des écouteurs normaux, comme vous les connaissez d’un baladeur. Ils sont équipés de capsules microphoniques électret à caractéristique omnidirectionnelle. Les microphones ont de connecteurs jack de 3,5 mm et conviennent donc à une utilisation mobile, car ils peuvent être utilisés avec des enregistreurs portables standard ou des smartphones.image 3DIO micro binaural

On peut tourner l’inconvénient, d’être toujours attaché à une tête humaine, qui n’est certainement jamais tenue absolument immobile, en avantage. Pour les pièces radiophoniques, des chorégraphies sont possibles qui ne peuvent pas être facilement créées avec une tête artificielle conventionnelle. Par exemple, vous pouvez non seulement faire des mouvements autour de la tête artificielle, mais aussi consciemment inclure la tête artificielle dans la pièce. De nombreux enregistrements pirates de concerts sont produits à l’aide de ces microphones parce que les bouchons d’oreille d’enregistrement sont très discrets à porter et peuvent fournir des résultats utiles pour la lecture casque.

Microphones Schoeps

Schoeps KFM 6

En 1990, Schoeps a fait sensation avec la mise en œuvre du microphone à sphère inventé par Docteur Theile. Ce premier microphone à sphère a été baptisé KFM 6.

Les avantages principaux du KFM 6 sont:image schoeps KM 6

  • Microphone stéréo relié à la tête pour la reproduction par haut-parleurs

  • Très bonne qualité de la représentation et sensation de profondeur; bonne localisation, un son très naturel

  • avec les qualités d’une tête factice quand on utilise des casques pour écouter.

  • son naturel avec une performance supérieure aux fréquences basses

Le KFM 6 est un microphone stéréo intégré dans une sphère de 20 cm, modélisé en quelque sorte d’après un micro binaural « tête factice », mais destiné à enregistrer un son qui peut être reproduit par haut-parleurs. (A l’inverse, les enregistrements binauraux véritables ne sont destinés qu’ à la lecture des écouteurs.)

en savoir plus : http://recordinghacks.com/microphones/Schoeps/KFM-6#ixzz50KeJMBL6

Les avantages sonores des microphones omnidirectionnels sont pleinement exploités dans cet arrangement. Les différences de temps de transit nécessaires à la localisation résultent de la distance entre les deux microphones. Les différences d’intensité et (éventuellement) de réponse fréquentielle sont dues à la séparation acoustique des deux microphones causée par le séparateur sphérique.

Schoeps KFM 360

Une version spéciale pour les enregistrements surround a été le KFM 360 qui est apparu en 1999.image Schoeps KFM360

Le processeur DSP-4 KFM 360 fait partie du système KFM 360 Surround, dont l’unité centrale est le microphone sphérique KFM 360. Il utilise deux microphones omnidirectionells et peut également être utilisé pour l’enregistrement stéréophonique. Son angle d’enregistrement est d’environ 120°, ce qui permet une prise de son plus proche par rapport au KFM 6 (90°).

Techniques de reproduction en audio binaurale

Les techniques de reproduction audio binaurale profitent des signaux auditifs spatiaux naturels pour recréer un environnement sonore virtuel grâce à des écouteurs ou des haut-parleurs qui imitent la reproduction des écouteurs. Il en résulte un « vous êtes là », perspective de la première personne contrairement au système du haut-parleur « ils sont là ».

Le binaural est le principal moyen d’offrir du son au grand public. Tout simplement parce que tout le monde ne peut pas construire des systèmes à haut-parleurs multiples dans sa salle d’écoute.

Qu’est-ce qu’un HRTF?

La fonction de transfert relative à la tête (abb.: HRTF engl.) est une description mathématique du système auditif humain, y compris la forme de la tête et la diffraction et la réflexion résultantes de certaines fréquences. Chaque tête et chaque système auditif est différent, il y a donc autant de HRTF que de mesures. Le suivi de tête améliore la localisation, surtout avec des repères visuels.

1 Response

  1. 19/12/2017

    […] Previous story Techniques d’enregistrement binauraux […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *